vendredi 18 janvier 2013

Nikujaga (bon petit mijoté réconfortant à la japonaise)



Il y a quelques temps, je me suis retrouvée avec entre les mains, un superbe bouquin de recettes typiquement japonaises, toutes plus appétissantes les unes que les autres, avec des photos "pas-à-pas" très claire, écrit... en japonais. Evidemment, je ne lis pas un mot de japonais. Heureusement, le monde d'internet est formidable et se rapproche parfois du pays des Bisounours, et j'ai trouvé plusieurs personnes adorables qui ont accepté de me traduire quelques recettes!
Parmi celles-ci, il y en a une qui me tentait depuis longtemps : le Nikujaga. Il s'agit d'une sorte de pot-au-feu japonais : du boeuf, des carottes et des pommes de terre mijotés dans un bouillon à base de sauce soja, mirin et saké. Il parait qu'il s'agit d'un plat très apprécié des hommes japonais, qui rêvent d'épouser une gentille petite femme qui ferait un nikujaga aussi bon que leur mère (et qui lui masserait gentiment les pieds pendant que les enfants gambadent avec les chiens, désolée je suis intoxiquée au Disney). Autant dire que ce plat gagne haut la main la palme du plat le plus sexiste de l'année (mais bon, c'est pas sa faute).

Pleine d'abnégation et forte d'une volonté de devenir une épouse plus parfaite que Bree Van de Kamp (quoi c'était pas crédible? Désolée), je disais donc : aimant drôlement le boeuf et les patates, il fallait que je le réalise. J'ai pu le faire grâce à la très bonne traduction de Cécile, que je remercie beaucoup beaucoup beaucoup (allez voir son blog, tiens, zou, c'est plein de chouettes récits de voyages, notamment au Japon)!

Voici la recette (cliquez sur l'image pour voir en grand)!



C'est vraiment très simple : les ingrédients n'ont rien de compliqué, le mirin et le saké se trouvent aisément en épicerie asiatique (et sont indispensables, évidemment).
Les vermicelles de konnyaku ou konjac (aussi appelés shiritaki) sont peut-être un peu plus ardus à dénicher (quoique j'en ai trouvé à Brest, alors...), mais ils ne sont pas indispensables, vous pouvez tout à fait faire sans!
Et c'est bon? Oui, c'est super bon, surtout si vous êtes amateurs de plats mijotés of course, c'est un super plat d'hiver, qui permet de découvrir un autre aspect de la cuisine japonaise!

A déguster avec une soupe miso et un bol de riz !



4 commentaires:

  1. Ta mise en page de recettes est trop canon ! Et hop je vais tenter ca ce weekend je le sens bien :)

    Miam miam miam !

    RépondreSupprimer
  2. J'adore aussi la présentation de ta recette comme une page de cahier. :-)

    RépondreSupprimer
  3. Il faudrait vraiment que je m'y mette..j'habite au Japon depuis un moment mais je ne cuisine jamais... Merci pour la recette en tout cas je vais essayer!!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...